SUISA, à quoi bon?

Sociétés de gestion, droits d’auteur et droits voisins : des exemples concrets pour le quotidien dans un (petit) théâtre

Qui paye quoi et à qui ? Un spot sur les bases des droits d’auteur et droits voisins, ainsi que sur la relation entre les artistes, les organisateurs et les sociétés de gestion. Le droit d’auteur et la rémunération de prestations artistiques impliquent une collaboration extrêmement complexe entre les différents acteurs. Nous levons le voile sur le fonctionnement du système, qui est concerné, qui a affaire à qui et pourquoi. Une présentation brève, concise et claire.

C’est avec plaisir que nous vous invitons ensuite à un apéritif. Des représentants de SUISA, Pro Litteris, SSA, Swissperform et SIG seront présents pour discuter avec les personnes intéressées de cas concrets de leur quotidien, pour proposer leur aide si nécessaire ou simplement pour faire connaissance. Un coup de projecteur axé sur la pratique et le savoir-faire.

Une offre de la Coopérative suisse des artistes interprètes SIG et de la SUISA. La conférence sera traduite simultanément d’allemand en français. Cette manifestation bénéficie du soutien du bureau culturel Cultact-Giuliani.

Vendredi, 15.15 – 16.30 heures, Lachensaal Ost

Les arts de la scène dans le studio télé

Une discussion spécialisée sur la collaboration entre la SRF, Radio et Télévision suisse alémanique, et les artistes

Lorsqu’un artiste se produit à a télévision, il se fait une excellente publicité. Les formats populaires tels que Giacobbo/Müller touchent un vaste public et peuvent être un excellent catalyseur pour la carrière d’un artiste. Mais ce type de production comporte également des risques. En effet, certaines productions prévues pour être présentées sur une scène ne sont parfois pas adaptées à une brève représentation diffusée à la télévision. De plus, les différences en termes de conditions de travail et d’attentes des artistes et des producteurs peuvent être à l’origine de conflits.

Dans le cadre d’une discussion spécialisée, des représentants de la télévision SRF et des artistes font le point sur ces différences. Quelles sont les possibilités et quelle et la mission des rubriques Divertissement et Culture de la SRF? Quels sont les formats existants et quels genres peuvent y être présentés? Que signifie «télécompatible»? Et pourquoi certaines productions ne conviennent-elles pas à un enregistrement? Quels sont les principaux problèmes d’une collaboration? A l’issue de la discussion spécialisée, des échanges concrets auront lieu lors de conversations en groupes. Le but de ces échanges est d’améliorer la compréhension réciproque entre les différentes parties, et l’élaboration de solutions possibles.

Animation: Anette Herbst

Samedi 11 avril 2015, 15h15 à 16h15, Lachensaal Ost